Agenda

Le 23 Septembre 2017

Journée Sécurité Routière

Le 27 Septembre 2017

Conseil Municipal

Le 08 Octobre 2017

Fête des Vendanges

Voir l'agenda

 

 

 

Hôtel de Ville

Grande Rue

Charles de Gaulle

BP 85

84370 BEDARRIDES

Tél. 04 90 33 01 48

Fax. 04 90 33 19 46

Horaires d'ouverture

du lundi au vendredi

de 8h30 à 12h

et de 13h à 16h30

le premier samedi du mois

de 9h à 12h

Accueil>

Eau et rivières

Eau et assainissement collectif

La commune de Bédarrides a transféré la compétence eau et assainissement collectif au Syndicat Mixte des eaux de la Région Rhône Ventoux.

Pour tout renseignement consultez le lien  www.rhone-ventoux.fr

Gestion et protection des rivières

Les cours d'eau du territoire de Bédarrides font l'objet d'un programme de gestion (contrat de rivière) dont les objectifs principaux sont : la  reconquête et la préservation des milieux aquatiques, le risque d'inondation à l'échelle du bassin versant.

 

Bédarrides est arrosée par les sept rivières suivantes : l'Ouvèze, la Seille, la Sorgue d'Entraigues, la Sorgue de Velleron, la Vallat-Miant, le Réal et l'Auzon. La commune est ainsi surnommée la « ville aux rivières » ou « la ville aux sept rivières ».

Ces cours d'eau constituent des milieux naturels riches qui doivent faire l'objet d'une attention particulière pour préserver leur biodiversité et limiter l'impact en cas de débordement.

Page en cours de construction

 

Le Syndicat Mixte du Bassin des Sorgues

Contact

Adresse : La Passerelle, 1 chemin des Palermes – 84320 Entraigues sur la Sorgue
Tél. 04 90 83 68 25

 

http://www.lasorgue.com/

Présentation

Créé par arrêté préfectoral du 28 janvier 1988, le Syndicat Mixte du Bassin des Sorgues (SMBS) recouvre un territoire de 18 communes et regroupait jusqu'en 2013 :
- le Syndicat mixte pour l'aménagement et l'entretien des Sorgues , dit «syndicat aval» ;
- le Syndicat mixte pour l'aménagement, la gestion et l'entretien du Canal de Vaucluse ;
- le Syndicat mixte pour la restauration et la gestion de l'usage et l'entretien des Sorgues , dit «syndicat amont».

Il regroupe depuis 2014 :
- la Communauté de Communes Pays des Sorgues Monts de Vaucluse (CCPSMV) pour les communes de Châteauneuf de Gadagne, Fontaine de Vaucluse, Le Thor, L'Isle sur la Sorgue et Saumane de Vaucluse ;
- la Communauté d'Agglomération du Grand Avignon pour les communes d'Entraigues sur la Sorgue, Caumont sur Durance, Jonquerettes, Le Pontet, Saint Saturnin lès Avignon, Vedène et Velleron ;
- la Communauté de Communes des Pays de Rhône et Ouvèze (CCPRO) pour les communes de Bédarrides et Sorgues ;
- les communes d'Althen des Paluds, Lagnes, Monteux et Pernes les Fontaines.

Le SMBS a pour mission de concourir à la gestion intégrée, équilibrée et durable de la ressource en eau et des cours d'eau du bassin versant des Sorgues et du Canal de Vaucluse, dans la limite des compétences qui lui ont été déléguées par ses collectivités membres et dans le strict respect des responsabilités reconnues aux riverains (C. Env. art. L.215-14) ou à leur association syndicale, au Maire (CGCT, art. L.2212-2 5), au Préfet du département (C. Env. art. L.215-7) et à l'Agence de l'Eau (C. env., art. L. 213-8-1 et L. 213-8-2).

Le Syndicat Mixte du Bassin des Sorgues mène des actions globales sur la rivière et veille à la cohérence des actions locales. Le Syndicat est l'interlocuteur privilégié des partenaires institutionnels (services de l'Etat, Agence de l'Eau, Conseil Régional, Conseil Général, etc.) et des usagers (pêcheurs, usiniers, canoë-kayakistes, gestionnaires de station d'épuration…), pour ce qui concerne le réseau des Sorgues et le Canal de Vaucluse.

Il anime le Contrat de Rivière « Les Sorgues » et le Comité Local de la Sorgue amont. Il est l'opérateur local du site Natura 2000 « Les Sorgues et l'Auzon ».

Ses missions

- La mise en œuvre et l'animation de politique partenariale (Contrat de rivière, Chartes, SAGE, PAPI, Natura 2000…).

- La restauration hydromorphologique des cours d'eau (aménagement et entretien du lit et des berges…).
- L'entretien et la restauration des canaux appartenant aux Communes et reconnus d'intérêt général.
- La protection et la restauration de la biodiversité : -en contribuant à la remise en bon état des continuités écologiques des cours d'eau (piscicoles, ripisylve…), en contrôlant et régulant les espèces invasives, en favorisant une gestion piscicole équilibrée garante de la spécificité des Sorgues.
- L'entretien, la gestion et l'aménagement du Canal de Vaucluse, de ses canaux annexes reconnus d'intérêt général et ses extensions futures (3ème branche du Canal de Vaucluse, bassins de régulation…).
- L'entretien et la gestion des ouvrages hydrauliques reconnus d'intérêt général dont la liste est fixée en annexe des statuts pour les ouvrages du Canal de Vaucluse et par délibération du Comité syndical pour les ouvrages du réseau des Sorgues.
- La réduction de l'aléa ou de la vulnérabilité du risque inondation définie dans le cadre d'une étude globale et intégrée du bassin versant (métrologie…).
- L'évaluation de la vulnérabilité de la ressource karstique sur le périmètre de l'impluvium.

 

À ce titre, le Syndicat Mixte du Bassin des Sorgues doit être associé à l'élaboration des documents d'urbanisme types Schémas de COhérence Territoriale (SCOT) et Plans Locaux d'Urbanisme (PLU).

Fonctionnement

Le Syndicat est administré par un Comité Syndical, composé de 21 délégués titulaires et 21 délégués suppléants désignés par les collectivités adhérentes au Syndicat.
Pour mener à bien les missions du Syndicat, le Président s'appuie sur une équipe pluridisciplinaire de 12 personnes. Celle-ci est chargée de mettre en œuvre et d'assurer le suivi des décisions prises au sein du Comité Syndical.

Le budget est élaboré par les services du Syndicat. Les contributions des structures membres et les subventions des partenaires institutionnels constituent les deux ressources principales du Syndicat. Ces aides sont destinées soit au fonctionnement général de la structure, soit à la réalisation d'opérations spécifiques.

On distingue par ailleurs deux types de dépenses : celles liées à l'administration générale de la structure et celles engendrées par la mise en place d'actions telles que :
- les opérations de travaux (abattage des platanes malades, reprises de berges, protection contre les inondations…) ;
- les opérations de gestion des milieux aquatiques (amélioration de la faune piscicole, régulation des espèces nuisibles…) ;
- les études, destinées à mieux connaître les caractéristiques des Sorgues et à cibler de façon pertinente les travaux ou les opérations de gestion nécessaires ;
- les opérations de gestion intégrée et durable des Sorgues (Contrat de Rivière " Les Sorgues ", gestion concertée des conflits d'usages, stratégie de maîtrise foncière…) ;
- les actions liées à Natura 2000 « Les Sorgues et l'Auzon » ;
- les opérations d'éducation à l'environnement, d'information et de sensibilisation (site Internet www.laSorgue.com, animations scolaires, édition de plaquettes…).

Le Syndicat Mixte de l'Ouvèze Provençale

Contact

Page en cours de construction

 

Association Syndicale Constituée d'Office des Mayres et Fossés de Bédarrides

Contact

Page en cours de construction

Présentation

L'Association Syndicale Constituée d'Office des Mayres et Fossés de Bédarrides (ASCO des Mayres et Fossés de Bédarrides) a pour vocation d'assurer l'entretien de cours d'eau, le plus souvent pour l'écoulement (mayres, fossés, filioles).

 

Les propriétaires payant la cotisation sur la commune composent l'assemblée générale de l'association et désignent un conseil d'administration ainsi qu'un directeur pour les représenter. Le paiement d'une taxe fiscale annuelle permet au syndicat d'entretenir les cours d'eau classés par le Préfet, "syndicaux", c'est-à-dire d'intérêt majeur pour l'écoulement du territoire.

 

Cette association a essentiellement pour vocation d'assurer l'entretien de 50 kms de mayres et fossés syndicaux situés sur le territoire communal et qui ont surtout un rôle de ressuyage des terres. La mairie de Bédarrides fait partie de l'association et met à disposition de l'association des moyens humains et  matériels afin que le syndicat puisse remplir sa mission d'intérêt général.

L'entretien des fossés

L'ASCO a donc en charge de faucarder et curer les mayres principales (les mères) qui sont les cours d'eau qui écoulent les autres fossés, les terres et les maisons. Ces mayres (ou fossés principaux) sont pour certaines publiques, pour d'autres privées : elles sont classées, par arrêté préfectoral, dans le domaine syndical et entretenues une fois par an, en lieu et place de leurs propriétaires qui en demeurent cependant responsables.

 

Les propriétaires de ces fossés principaux doivent veiller au bon écoulement des eaux et leur responsabilité demeure (par exemple, ils doivent entretenir et nettoyer le dessous de leur pont). Il y a des centaines de kilomètres de fossés sur la commune.

 

Seuls 50 kms sont considérés comme principaux et classés syndicaux. Ils sont grevés d'une bande de servitude de 4 m interdisant de construire en bordure pour permettre le passage des engins. Tous les autres fossés sont entièrement privés et demeurent sous la responsabilité de leurs propriétaires qui doivent les entretenir.

 

L'entretien des fossés principaux débute en juillet et s'étale jusqu'en janvier. Les agents commencent à nettoyer l'aval, puis remontent vers l'amont. Ce sens est indispensable à respecter car il ne servirait à rien de nettoyer l'amont avant l'aval car l'écoulement se ferait mal. Par endroits, des vannes (des martellières) réduisent le gabarit des fossés.

 

En effet, ces martellières servaient à l'arrosage des terres et à la répartition de l'eau. Elles sont manipulées par des propriétaires pour les arrosages. Un agent communal du Syndicat des cours d'eau en manipule certaines pour améliorer l'évacuation des eaux en cas d'orage. D'une moindre nécessité d'arrosage que les décennies précédentes, ces réductions de gabarit des fossés qui freinent l'écoulement sont peu à peu supprimées.

Eau de source de Bédarrides

Contact

Président : Jean Robert ROUX

Tél. 04 90 33 07 40

Présentation

L'association de l'eau de source de Bédarrides réunit 150 utilisateurs de cette eau distribuée dans le village par l'ancien réseau communal d'adduction. Elle regroupe des utilisateurs et concessionnaires défenseurs du réseau communal.

Extrait du rapport d'activité 2016

Force est de reconnaître que les années se suivent mais ne se ressemblent pas. Nous n'avons pas connu de sécheresse en 2015, mais celle-ci est revenue en 2016, le nouveau forage réalisé et financé par l'association  en début 2014 au château d'eau  permet de pallier le manque d'eau provenant de la source.

 

- Nous rappelons toutefois à tous qu'une eau suffisante pendant la période chaude n'est  que conséquence d'un maximum de civisme de chacun. Ne gaspillons pas cette eau inutilement (arrosage des jardins et écoulement continu !). D'ailleurs nous avons constaté à certains endroits  du village un arrêt de l'arrivée de l'eau au moment le plus chaud de l'été. Après une pluie, les choses rentrent dans l'ordre. Bref, l'arrosage inconsidéré des jardins prive d'eau certains sociétaires !

- Un gros chantier a été réalisé cette année : le changement de la vanne à la sortie du reposoir près de la source. L'ancienne vanne était inutilisable après plus d'un siècle d'existence ! Cette action nous permettra dans l'avenir de pouvoir intervenir sur l'ensemble du réseau (avant le château d'eau)… à sec… Coût de l'opération : 3 250 € mais nous sommes repartis pour… un siècle !

- Quelques réparations ont aussi  été  réalisées mais nous rappelons que les interventions sur les branchements à chaque domicile ne peuvent être pris en charge par l'association, cela coûterait trop cher. Chaque adhérent doit assumer ces interventions.

- Lors de travaux sur la voirie, nous demandons à chacun d'exercer une vigilance afin de vérifier qu'aucun dégât sur le réseau ne reste sans réparation ; celle-ci étant à la charge des entreprises bien entendu.  La mairie nous soutient dans ce sens.

- Nous faisons régulièrement des analyses bactériologiques de l'eau de source. Etant donné l'état général du réseau, l'interprétation des résultats est aléatoire car l'eau n'est pas toujours déclarée potable et donc  officiellement ne l'est pas.

- Rappel : laboratoire départemental d'analyses de Vaucluse le 19 juillet 2011, recherche de pesticides, résultat : néant." L'analyse chimique donne aussi de bons résultats.

RECEVOIR NOS ACTUALITÉS

Saisissez votre adresse e-mail

Menu en ligne

 

Contactez Nous